Léocadia

Il y a de merveilleuses rencontres dans la vie? et c'est suite à l'une d'elle, à la façon dont ses yeux pétillaient quand elle parlait de ce projet,que j'ai eu envie d'aller à la lecture de " Leocadia". de Jean Anouilh.

Certains comédiens ( comédiennes )on ce feu sacré qui les anime et ils le communique si bien que je présentais qu'il allait se passer quelque chose de fort ce jour là.

Et je ne me trompais pas. Léocadia  a été écrit en 1939,  mais la mise en scène tellement nouvelle et moderne qu'elle nous emporte dans un univers fantastique à la manière de Tim Burton. Le texte si prête parfaitement encore fallait-il en extraire le côté poétique et le mettre en valeur. C'est avec beaucoup d'émotion que nous découvrons les personnages :

La duchesse, qui par amour pour son neveu va lui permettre de vivre dans le souvenir de celle qu'il a aimé jusqu'au moment où elle a peur de Le perdre et risque le tout pour le tout.

Amanda petite modiste sans prétentieux mais avec un charme une fraîcheur prête à relever tous les défis, y compris celui de l'amour. Elle arrive dans ce grand château au curieux valets, au vendeur de glace sans sorbet, au parc qui tel le labyrinthe d'Alice est peuplé de lapin et d'un mystérieux taxi dont on imagine que Le lierre le clou au sol. Mais elle ne sais pas pourquoi elle est convoquée...

Albert : le prince qui pleure son amour fugace et perdu, ou l'oublie de cet amour ne lui fait t'il pas plus mal...

 

Au début de la lecture la musique très présente plante Le décors, puis elle l'accompagne, se faisant oublié parfois tant le texte est porteur de rêve à lui seul , pour revenir souligné un temps fort.

Qu'ils soient ou non distribué dans les actes les personnages sont tous continuellement présent sur scène, donnant l'impression de cette vie figée dans leur passé commun . Tout ces souvenirs qui sont devenus des rôles.

On a envie d'y croire, à la victoire de l'amour sur ce pâle reflet de ce qui à, ou non, existé !

Tout est beau, émouvant, attachant !

Les lectures ont se côté particulier ou nôtre imaginaire fait ses projections et sa mise en scène, celle si nous plonge dans l'impatience de voir ce travaille fini tant il est rempli de promesses. En attendant je vais acheter le livre, c'est beau quand la magie du théâtre ramène l'envie de lire.

Merci à l'équipe de la compagnie Quand même pour ce merveilleux voyage.

Lecture Léocadia de Jean Anouilh
Mise en scène Camille Roy
Avec Charlotte Lequesne, Lydie Mysiek, Rémy De Vaucorbeil, Martin Guillaud, Arnaud Pontois-Blachère et Martin Verschaeve.




Écrire commentaire

Commentaires : 0